« Palestiniennes » de Mariette Auvray

Dans ses documentaires, Mariette Auvray met en scène « des communautés ou des personnes qui offrent des manières alternatives de penser notre monde contemporain » (1). Avec la mini web-série diffusée actuellement sur le site de Courrier International, elle invite le public à rencontrer de jeunes palestiniennes, « dépositaires de la culture là-bas et d'une certaine idée de résistance ».

En 2017, après un voyage et un film en Palestine et en Israël, Mariette Auvray a souhaité filmer des femmes dans les espaces qu'elle traversait.
C'est ainsi qu'elle est allée à la rencontre de filles palestiniennes de sa génération (nées dans les années 1980) « de chaque côté du mur ». Depuis 2002 en effet, l’État d'Israël construit un mur de séparation entre le territoire qu'il s'arroge et ceux dits « sous autorité palestinienne » (Cisjordanie et bande de Gaza).

Dans le premier épisode intitulé « Divisions » et visible depuis le vendredi 10 juillet, Mariette Auvray nous présente son guide, Nadia, une habitante de Jérusalem Est (Al Qds en arabe). Avec elle, elle sillonne le pays. Avec elle, elle passe les cheks-points. Avec elle, elle longe les anciens villages arabes devenus des colonies israëliennes…

Suivent les portraits de : Saafa, chanteuse de hip-hop vivant dans la ville mixte d'Acre ; Yasmine, DJ à Haïfa ; et Ghadeer, designer pour l'organisation « Disarming Designs ». Toutes témoignent d'une double réalité : de l'importance de s'affirmer en tant que femme et de la difficulté de vivre en tant que Palestinien.nes en Israël. « Etre Palestinien est un fardeau de tous les instants, dit ainsi Ghadeer. Un fardeau dans le sens où on doit toujours se défendre, se justifier, expliquer ce qui se passe. »
Toutes évoquent aussi les discriminations que subit leur communauté.

A l'heure des amalgalmes et de l'uniformisation des cultures sous prétexte d'intégration (ou d'assimiliation), Mariette Auvray montre également la complexité de ce que signifie « être arabe » en Israël. Comme l'exprime Yasmine, les réalités sont bien différentes selon que l'on vive à Haïfa, Ramallah ou Bethléem.

Le deuxième épisode sera en ligne le vendredi 17 juillet et le dernier le vendredi 24 juillet.
Le format est court : une quinzaine de minutes, montées de manière concise et vivante.

Rendez-vous sur https://www.courrierinternational.com/video/webserie-palestiniennes-episode-13-divisions

(1) https://mariette-auvray.com/