Des nichoirs pour l'hiver

Nous n'aurions sans doute pas besoin de construire des abris aux oiseaux si nous n'avions pas considérablement réduit leurs milieux naturels. L'heure a sonné de leur préparer de petits chalets pour l'hiver !

Un nichoir a une double fonction : protéger les oiseaux du froid et leur permettre de faire leur nid au printemps.

Choisissez un bois massif non traité (chêne ou sapin) résistant aux intempéries. L'huile de lin est un imperméabilisant naturel, mais veillez à laisser le nichoir à l'air libre avant utilisation, pour ne pas incommoder les futurs habitants.
D'autres matières peuvent être utilisées comme le grés (d'anciens pots de fleurs, par exemple) mais elles doivent permettre aux oiseaux de s'agripper et d'entrer facilement.

Différents types de nichoirs existent : en « boîtes aux lettres » ou « bûches » pour les mésanges, les étourneaux et les sansonnets ; les nichoirs dits « ouverts » pour les rouges-gorges et les merles par exemple… Les formes et les diamètres d'entrée varient selon les espèces et les tailles des oiseaux.
La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) offre des plans et conseils sur les sites Internet : https://champagne-ardenne.lpo.fr/protection/des-gestes-simples-au-quotidien/les-nichoirs et http://www.lpo-auvergne.org/agir-avec-la-lpoconseils-pratiques/nichoirs

Dans tous les cas, choisissez un emplacement situé au minimum à deux mètres du sol, loin d'une branche à portée de chat... Pour éviter que la pluie ne s'y engouffre, inclinez le nichoir légèrement vers le bas. Pensez aussi à l'arbre : évitez de l'étrangler avec les fils tenant le nichoir ; placez des cales en bois mort entre les fils et le tronc.

S'il est installé avant l'hiver, les oiseaux auront le temps de visiter le nichoir et d'y revenir lorsqu'ils auront vraiment froid.

D'une année à l'autre, videz-le avant chaque automne : enlevez les nids (les oiseaux ne s'y ré-installeront jamais et certains parasites s'y développent), nettoyez l'intérieur et changez les fils.

Vous souhaitez aussi leur offrir une mangeoire ? Attention : il n'est pas recommandé de nourrir les oiseaux en permanence, sous peine de les rendre dépendants et de leur faire perdre l'habitude de chercher leur nourriture. Cependant, deux cas peuvent faire exception : quand la neige recouvre le sol et lorsqu'il gèle des jours durant.

La mangeoire peut elle aussi prendre différentes formes mais la plus efficace est en bois, sur pied (pour éviter que d'autres animaux ne viennent s'y nourrir) et avec un rebord. Il est recommandé de choisir des graines de millet, blé, avoine, orge… Jamais de lin, toxique pour les oiseaux, ni de riz ou de maïs, qu'ils digèrent difficilement. L'idéal est le tournesol.

Si vous souhaitez confectionner des boules, n'utilisez pas de graisse animale, mais de la graisse végétale type margarine. Pour cela aussi, la LPO donne recettes et astuces : https://www.lpo.fr/actualite/nourrir-les-oiseaux-de-son-jardin-en-hiver
et https://refuges.lpo.fr/s-informer/actualites/realiser-une-boule-de-graisse-pour-les-oiseaux