« Il pleuvait des oiseaux »

Les voilà vieux, isolés mais enfin libres. Trois octogénaires ont décidé de finir leur vie dans les forêts profondes de l'Ontario, au Canada. Pour des raisons différentes, ils sont ces forêts. Non loin de là, des sentinelles veillent sur leur quiétude. Mais qui aurait pu prévoir l'arrivée d'êtres lumineux qui éclaireront leur vie d'une manière tout aussi inattendue ?

A l'origine, « Il pleuvait des oiseaux » est un roman écrit par Jocelyne Saucier (paru en France aux éditions Gallimard). Une histoire engagée, pleine d'émotions, qui parle de libertés, d'amour et d'écologie au sens premier du terme : du fragile équilibre entre les êtres humains et leurs milieux de vie. En l'occurrence, ici, les forêts et les lacs du nord du Canada, et les êtres qui les peuplent.

Lors de sa sortie en 2011, « Il pleuvait des oiseaux » a rencontré un grand succès. Il a remporté plusieurs prix, dont celui des cinq continents de la francophonie. Une version adaptée pour le cinéma vient de sortir sur les écrans canadiens ; elle ne saurait tarder en France. Elle est l'œuvre de la réalisatrice Louise Archembault, révélée par le film « Gabrielle ». La délicatesse et la justesse de son travail se ressentent dans la bande annonce visible sur Internet : https://www.youtube.com/watch?v=r412wM2fa8s

En attendant, le livre est toujours en librairie et aussi en bibliothèque. Pour les lecteurs du Cher, à la médiathèque de Bourges et à celle de Neuvy-deux-Clochers notamment. Une version existe aussi en livre audio.

Plus de renseignements sur http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio/Il-pleuvait-des-oiseaux