Les conférences gesticulées

On pourrait aussi les appeler des spectacles politiques militants : les conférences gesticulées, ce sont des conférences mais animées, mises en scène. Les mouvements d'Education Populaire défendent particulièrement cette forme d'expression.

Franck Lepage en est l'initiateur. Il est membre de "L'Ardeur", une association basée à Nantes qui entend participer au renouveau de l'Education Populaire et dont le programme se décline en quatre points : s'approprier [notre] histoire ; combattre avec le langage ; renforcer le pouvoir d'agir ; faire collectif.

Ses membres organisent des ateliers parmi lesquels : "Désintoxiquer le langage", "Lutter contre la naturalisation de la propriété" ou encore "Changer l'école pour la sauver". Ils animent également des stages de réalisation pour apprendre à construire une conférence gesticulée et en proposent eux-mêmes.

« La conférence gesticulée est une prise de parole publique sous la forme d’un spectacle politique militant, peut-on lire sur le site Internet de l'Ardeur. Construite par une personne ou un groupe à partir de leurs expériences, c’est un acte d’éducation populaire fondé sur l’envie de partager ce qu’on a compris, tel qu’on l’a compris, là où on l’a compris. En ajoutant sa conférence à celles qui existent, chacun participe à l’élaboration d’un rapport de forces anticapitaliste et invite ceux qui la reçoivent à se poser la question de leur propre place dans ce système. Acte subversif, la conférence gesticulée transgresse la légitimité (toujours contestée) à parler en public. Elle dévoile, dénonce, questionne et analyse les mécanismes d’une domination dans un domaine donné, souvent professionnel. Forme scénique d’expression directe, elle ne nécessite aucune compétence théâtrale. »

Celles de Franck Lepage sont particulièrement célèbres, certaines comme "Incultures" enregistrant plus de 125.000 vues sur You Tube. Elles sont jouées régulièrement et partout en France, il y a quelques jours à Saint-Amand-Montrond (18) par exemple.

Toutes les dates - très nombreuses - sont à découvrir sur le site de l'Ardeur : http://www.ardeur.net/