« Autonomes », de François Bégaudeau

Avant la Covid-19, les documentaires sur la Mayenne n'étaient pas légion. Celui-ci avait donc particulièrement retenu mon attention, moi qui suis née et ai grandi là-bas, au milieu du bocage, d'habitant·es plein·es d'idées et des croyances ancestrales.

D'abord, situons géographiquement. La Mayenne se trouve dans la région des Pays-de-la-Loire, donc à l'ouest. Elle ressemble beaucoup au Cher : 300.000 habitant·es environ ; une ville principale – Laval – qui réunit les mêmes caractéristiques que Bourges ; des sites naturels et patrimoniaux exceptionnels ; un solde migratoire pas toujours facile à garder positif du fait du vieillissement de la population et du départ des jeunes, notamment lors de leurs études puis pour des raisons économiques…

Mais la Mayenne, comme de nombreux autres départements ruraux, conserve (et attire) aujourd'hui des hommes et des femmes qui veulent vivre « autrement ». Il·les refusent d'être dépendant·es du marché du travail, des modes de vie et de consommation avilissants, et veulent resté·es connecté·es à leur environnement naturel.
Certain·es étaient parti·es pour vivre en ville, étudier, devenir cadres, gagner de l'argent… puis sont revenu·es. D'autres ne sont jamais parti·es, conscient·es de leur chance. Tou·tes contribuent aujourd'hui au dynamisme de leur pays (au sens paysan du terme) et au changement de société qui s'amorce.

Originaire de Nantes, l'auteur et réalisateur François Bégaudeau a posé ses caméras durant un mois, en 2019, dans différents villages : Fontaine-Daniel, Pré-en-Pail, Château-Gontier, Mayenne, Montflours… Au total, une trentaine de lieux de vie et d'activités, parfois collectifs. Avec une question pour fil conducteur : « Qu'est-ce que ça veut dire, être autonome dans sa vie ? » Dans un entretien accordé à France Bleu Mayenne en avril 2019, le réalisateur précisait : « Il y a tout de suite un sens économique à l'autonomie : essayer d'être le plus indépendant possible économiquement, de sorte que l'on puisse construire sa vie, organiser sa vie librement. Après, j'explore aussi l'autonomie spirituelle, intellectuelle, morale... » (1)
Ainsi, le documentaire présente aussi bien des maraîchèr·es, des éleveur·ses, que des bénévoles d'un café associatif ou encore des sourciers et des rebouteux (un autre point commun à la Mayenne et au Berry)… Pas tou·tes « alternos » ou « bobos », bien loin de là !

A cause de la crise sanitaire, le film n'avait pu sortir en salle comme prévu. François Bégaudeau avait alors transmis à France 3 une version écourtée, toujours visible ici : https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/emissions/qui-sommes-nous-1/documentaire-autonomes-film-francois-begaudeau-1814198.html

La version longue et définitive sera en salle le mercredi 30 septembre. La bande annonce est à voir sur http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=281171.html

F.L.

(1) https://www.francebleu.fr/infos/culture-loisirs/autonomes-un-nouveau-documentaire-en-mayenne-tourne-par-francois-begaudeau-1555575756