« Through the seasons », Nicolas Fabre Trio

En 2018, des habitants du Cher avaient ouvert leurs portes au trio de Nicolas Fabre, pour qu'il rode son set dans une ambiance intimiste et bienveillante. Quelques mois plus tard, un premier album est né qui a reçu de beaux encouragements, notamment sur France Musique… (1).

De mon côté, il y a deux raisons pour lesquelles j'ai choisi de chroniquer « Through the seasons » ici. La principale, c'est parce que j'aime ce jazz – ce « new jazz » comme certains l'appellent – contemporain, actuel. Mélodique, il dit beaucoup de notre temps, avec un langage capable de me toucher. La seconde raison, c'est parce que je connais le trio personnellement et qu'il me plaît de partager son univers avec le plus grand nombre.
Nicolas Fabre est au piano et aux compositions ; Bertrand Beruard à la contrebasse ; Nicolas Favrel à la batterie. Si leurs parcours sont singuliers, on note toutefois d'indéniables points communs : une formation classique reçue en conservatoire ; des expériences qui dépassent cet enseignement, bousculent les codes, traversent les frontières ; une envie de créer, d'improviser, de sans cesse renouveler leur musique et, avec elle, se renouveler.
Ils viennent aussi de régions différentes ; c'est à Paris qu'ils se sont rencontrés. Après quelques mois passés à répéter et quelques concerts, ils sont entrés au prestigieux Studio de Meudon pour enregistrer le premier album du trio, intitulé « Through the seasons », sorti le 26 octobre 2018 (autoproduction).
« Certaines compositions ont longuement mûri, sur le papier et aussi sur scène, d'autres sont plus récentes, explique Nicolas Fabre. Cet album est donc la photographie d'un parcours artistique et d'un parcours de vie. » Le pianiste dessine de véritables paysages sonores, au fur et à mesure que sont exposés les thèmes, que les soli s'enchaînent, que les sons s'envolent, que le calme revient… En cela, la volonté de Nicolas Fabre de faire voyager son auditoire semble réussie.
Mais écouter « Through the seasons », c'est aussi découvrir « un son ». En musique, on dit que l'on « travaille » un son, qu'on le « fait ». C'est ainsi que l'on reconnaît parfois, sans avoir jamais entendu l'air, les musiciens, le groupe ou l'orchestre même qui l'interprètent. Quel est « le son » du Nicolas Fabre Trio ? Celui de trois « sons » déjà confirmés, qui se distinguent mais aussi se mélangent pour commencer à en former un nouveau. Ainsi, c'est à une véritable naissance à laquelle le public assiste.

Pour entendre ce « son », rendez-vous sur le site Internet du trio : https://www.nftrio.com

Et sur scène, rendez-vous à Paris, le jeudi 31 janvier à 21 heures au Sunside pour le concert officiel de la sortie de l'album.

(1) https://www.francemusique.fr/emissions/banzzai/la-playlist-jazz-de-nathalie-piole-camilla-george-nicolas-fabre-kurt-elling-three-sounds-and-more-67775