« Carnets de la ZAD », Philippe Graton

A Strasbourg en grand format ou dans les librairies entre vos mains, quatre-vingts photographies en noir et blanc, de luttes et de vies. A travers des paysages et des portraits, Philippe Graton livre ce qu'il a saisi de fort sur la Zone A Défendre de Notre-Dame-des-Landes.

Son nom parle forcément aux lecteurs de bandes dessinées. Son père, Jean Graton, a créé « Michel Vaillant » dans « le Journal de Tintin » en 1957. Il l'a d'abord assisté dans ses repérages avant de signer les scénarios. En 2012, il a lancé la Nouvelle Saison, refondant le personnage et les aventures du pilote automobile.

Photographe autodidacte, Philippe Graton a également effectué des reportages à l'international, notamment pour l'agence Sygma. Un aperçu de ce travail est visible sur son blog : https://www.thewednesdayshot.com/wednesdayshot/

De 2014 à 2019, il a parcouru la ZAD de Notre-Dame-des-Landes pour rendre compte de son univers singulier. Photographiant en moyen-format argentique, il a su restituer la densité du quotidien, des événements et des émotions vécus là-bas. Alors que la majorité des clichés de la ZAD nous privent des visages – pour des raisons multiples de droits à l'image, de protection des personnes ou pour ne pas personnifier la lutte – on est surpris et ému de croiser des regards.
Pour coller au plus près de l'esprit du lieu, où les constructions sont réalisées avec des matériaux de récupération, Philippe Graton a tenu à trouver un moyen « écologique » d'exposer ses photographies : l'association Apollonia qui gère le centre d'art du même nom à Strasbourg, a effectué des recherches pour imprimer sur papier recyclé avec des encres à base d'eau sans solvant.

L'exposition est visible jusqu'au 22 octobre en France, et jusqu'au 19 janvier 2020 à Charleroi en Belgique. Le livre, « Carnets de la ZAD » (Filigranes Editions), est d'ores et déjà en librairie.

Plus de renseignements sur https://www.filigranes.com/livre/carnets-de-la-zad/ et https://zad.nadir.org/spip.php?article6663