L'homosexualité racontée aux tout-petits

L'acceptation de soi et des autres dans la diversité s'apprend dès le plus jeune âge. Comment expliquer à un enfant l'homosexualité ? Comment répondre à ses questions ? La littérature jeunesse s'est emparée de ces sujets. Exemples d'ouvrages destinés aux tout-petits.

« Dis… mamans ! »
Pas facile de trouver des livres pour les tout-petits qui évoquent les relations lesbiennes… sans, en plus, les calquer sur une vision hétérosexuelle-sexiste du couple ! (dans ce registre, à éviter, « Jean a deux mamans » d'Ophélie Texier, chez l'Ecole des loisirs).
Dans « Dis… mamans ! » (aux éditions Gaies et lesbiennes), Muriel Douru raconte l'histoire de Théo. A l'école, le voilà qui doit dessiner son arbre généalogique. Une copine se moque de lui : « mais c'est pas possible ta famille » ?! Deux mamans ?! L'enseignante intervient et donne une véritable leçon de tolérance aux enfants, en leur expliquant les schémas possibles de familles. Ainsi, finalement, Théo va s'apercevoir qu'il n'est pas le seul de la classe à avoir une famille « atypique »...
Le texte et les illustrations sont simples, l'histoire percutante.

« Cristelle et Crioline »
La même auteure a « récidivé » avec « Cristelle et Crioline » (aux éditions KTM). L'histoire d'une grenouille, Cristelle, une princesse pas attirée du tout par les princes croassants… Lorsqu'elle rencontre Crioline, c'est le coup de foudre. Le roi acceptera de les marier et elles s'occuperont des têtards abandonnés…
En utilisant l'univers du conte, tout en cassant ses codes, Muriel Douru évite bien des impairs. Le message passe clairement, joliment et même drôlement ! Elle ne parle pas de famille, mais bien d'amour, et des « picotements dans le ventre » qu'il procure...

« Les papas de Violette »
Les dessins sont très beaux et l'histoire très réaliste : le livre « Les papas de Violette » (éditions Gautier Langereau) aborde la thématique de l'homosexualité et de l'homoparentalité avec sincérité. Les illustrations sont signées Gaëlle Souppart et les textes Emilie Chazerand. Ils sont écrits en rimes, à la manière d'une poésie.
Est-ce que c'est une maladie d'avoir deux papas ? Violette, ça ne l'embête pas. Mais les autres enfants de sa classe, si. Rejetée, elle souffre mais elle est entourée de l'amour de ses parents, Papa et Papou, avec qui elle partage des moments de vie joyeux et doux. L'album s'adresse aussi bien à des enfants rejetés en raison de leur famille homoparentale, qu'aux autres enfants à qui il faut apprendre la tolérance et la bienveillance.

« Marius »
La vie de Marius, 5 ans, pourrait paraître compliquée : d'abord, il a deux maisons ; ensuite, il a une maman qui aime un homme, et un papa qui aime un homme aussi ; et enfin, une grand-mère qui n'accepte pas franchement la situation. Lui ? Il vit sa vie d'enfant en se jouant des préjugés.
« Marius » (éditions L'atelier du poisson soluble) est l'oeuvre de Latifa Alaoui M. et de Stéphane Poulin. Le format du livre et la qualité des illustrations sont remarquables.

« Philomène m'aime »
Tous les garçons aiment Philomène, mais elle, ne semble s'intéresser à aucun d'entre eux. Elle se balade sur son vélo, l'air mystérieux. Pour qui donc bat son coeur ? Pourquoi pas Lili ?
Dans « Philomène m'aime » (éditions P'tit Glénat), Jean-Christophe Mazurie évoque le droit et la liberté d'aimer qui l'on veut, sans avoir peur du regard des autres.