archives

La recette du NCUAV

Vous voulez connaître une recette traditionnelle hmong ? Pas facile... Mais lisez l’échange que Chiara Scordato, rédactrice de notre numéro, a eu avec des jeunes hmong par Internet et vous en saurez plus !

Chiara : Salut à tout le monde ! Je cherche une recette de cuisine hmong à publier dans la section (Ré)créations, pourriez-vous me conseiller un site internet ? ou seriez-vous intéressés pour l'écrire et la publier en votre nom ? Encore merci.

Maykao : Malheureusement, il n'y a pas de recettes propres hmong. Autrefois au Laos, nos parents n'étaient pas ouverts à la culture culinaire. Aujourd'hui, les plats que nous mangeons sont issus de recettes chinoises, viet, thaï et laotiennes. Le plat principal des hmong était (quand ils pouvaient se le permettre ou lors de grands repas familiaux) un bouillon de viande de porc avec des feuilles de moutarde verte ou du poulet poché accompagné de riz blanc et une purée de piments.
Si tu viens manger chez moi, je te ferais un phô, un khao poun ou encore des nems mais je ne pourrais pas affirmer que c'est de la cuisine hmong.

Jordan : Ce que je recommande en dessert typique hmong c'est le NCUAV au maïs ou au riz haha avec un bon caramel typiquement hmong.
Mais comme vous l'avez très bien dit, nous les hmong n’avons pas de plat propre à nous, comme le cochon ou poulet bouilli.
Un bon bol de riz avec de l'eau, ça nous suffit. Hahaha. C'est comme ça qu'on imagine d'autres saveurs : fermez les yeux en mangeant, vous verrez il y a plein de goûts... hahaha

Chiara : Merci à vous tous·tes pour ces réponses, je comprends mieux ! Jordan, aurais-tu une recette à proposer pour le NCUAV ?

Jordan : Alors, c'est tout simple : c'est du riz gluant cuit mais qu'on passe au mortier pour en faire de la pâte pour ensuite la poêler et la manger avec un bon coulis de caramel. Par contre, cette recette demande de la force. Personnellement, avec ma grand-mère, pour bien faire la pâte, on utilise une machine à saucisses ?

Voici donc la recette des NCUAV (depuis la chaine Youtube de #gaohmongcooking ) :
Ingrédients : pour 20 galettes, 2 kg de riz gluant et de l’huile neutre.
Matériel : un récipient pour laver le riz, un hachoir électrique ou une machine à mochi (1), une poêle.

1. Laver le riz plusieurs fois pour retirer l’excès d’amidon.
2. Le laisser tremper recouvert d’eau pendant une nuit.
3. Le lendemain, cuire le riz gluant à la vapeur pendant 30 minutes. Mélanger avec une spatule pour une cuisson homogène. Une fois cuit, laisser tiédir.
4. Passer le riz gluant dans un hachoir électrique et le déposer sur un plat légèrement huilé.
5. Faire des boules de 100 g, envelopper chaque boule dans du papier cuisson, les aplatir avec un rouleau à pâtisserie.
6. Réchauffer dans une poêle avec le papier cuisson à feux doux, en le retournant régulièrement.
7. Quand la surface de la galette est devenue plutôt croquante, c’est prêt !

Vous pouvez déguster avec du caramel.

(1) Si vous ne disposez pas d’un hachoir électrique, vous pouvez utiliser de la farine de riz gluant à la place du riz. Il suffira de la cuire directement dans de l’eau bouillante (la proportion est : 1 tasse de farine pour une demi tasse d’eau). Une fois la farine cuite, passer directement à l’étape 5.